Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une histoire de la Préhistoire

- Les grandes dates de la discipline

- Les grandes théories

breuilnb

      Grotte de Lascaux - Dordogne

Mammouth.bernifal.jpg

Grotte de Bernifal - Dordogne

Contact

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 12:20

"Il n’y a jamais eu de progrès dans l’art. Ce n’est pas parce que certains spécialistes limitent la peinture aux quelques siècles présents dans les musées qu’on devrait considérer comme des balbutiements les trois cents siècles qui les ont précédés. Je ne crois ni aux renaissances ni aux décadences. Ce sont des manières de penser figées dans des certitudes."

Pierre Soulages

 

La première grotte préhistorique ornée fut découverte en 1879 à Altamira en Espagne. Il aura malheureusement fallu de nombreuses années pour qu'elle soit reconnue comme telle. En effet, à l'époque, personne ne pensait possible que l'homme préhistorique soit un être évolué, pensant, et moins encore capable de produire une forme d'art.

A la fin du XIXème siècle, peindre était considéré comme une occupation vaine, réservée à un public désoeuvré ! L'accueil fait aux "impressionnistes" illustre très bien l'état de pensée ayant cours à cette époque.
Certains archéologues, notamment Henri Breuil ont permis, par leurs travaux la reconnaissance de ces oeuvres et à assurer de leur ancienneté.
Les découvertes se sont ensuite succédées, qu'elles soient pariétales ou mobilières et dès lors, la communauté scientifique parla d'art préhistorique.

Mais que considère t-on comme art ?

Un dessin stylisé, figuratif et de ce fait esthétique, l'abstraction d'une forme, ….
Je n'ai pas la prétention de trancher sur ce sujet, nous pourrons d'ailleurs tranquillement en débattre sur le forum. Je vais décrire ici, quelles sont les plus anciennes représentations artistiques connues et vous donner un aperçu des différentes théories énoncées à ce jour concernant l'interprétation de l'art préhistorique.

Aujourd'hui, il est communément admis que l'art préhistorique est apparu avec l'homme de Cro-magnon il y a environ 35 000 ans. Pourtant des formes plus anciennes ont été découvertes ces dernières années à travers le globe, reculant largement cette date. Mais celles-ci ne remettent pas en cause le fait, que c'est vers 35 000 ans que l'art s'est véritablement développé au sens quantitatif du terme. Ces découvertes anciennes que je vais énumérer ici sont par leur nombre, sporadiques, mais reconnues par leur datation.

La plus ancienne, n'est pas une œuvre d'art à proprement parler. Il s'agit d'un galet de jaspe découvert sur le site de Makapansgat en Afrique du sud dans un niveau daté de 3 millions d’années. Il a la forme d'un visage humain. L'homme n'a pas travaillé ce galet, il l'a ramassé car sa forme naturelle, insolite, a dû l'interpeller.

Cela montre que, dès cette époque, l'homme avait une vision réfléchie des formes.

Autre exemple, la "statuette" de Berekhat ram en Israël. Cette statuette en roche volcanique a pu être datée de façon très précise entre 250 et 280 000 ans. Elle mesure 3.5 cm de long et elle est de forme grossièrement ovoïde. Sa forme naturelle fait penser à une statuette. Récemment, une étude réalisée sur cet objet a permis de montrer, grâce au microscope électronique, que le cou et les bras ont été réalisés avec un objet lithique. L'homme a donc, dans un premier temps, ramassé cet objet pour sa forme, et l'a ensuite retouché pour en accentuer certains traits et y voir véritablement une représentation humaine. Les spécialistes ont signalé que le façonnage de cet objet a pu prendre 15 à 30 mn. A ce jour, c'est la trace la plus ancienne d'art, et son origine anthropique est indiscutable.

Enfin, pour terminer cette présentation, je citerai aussi, le « masque » de la 
Roche-cotard en Indre et loire, découvert dans la grotte d’Achon. Celle-ci abritait un habitat Moustérien de tradition acheuléenne (Châtelperonnien) où fut trouvé ce masque (en place dans la stratigraphie de la grotte). Comme pour Berekhat ram, il semblerait que ce bloc de silex ait été ramassé car sa forme naturelle attirait l’attention. Il est percé en son milieu d’un trou naturel de section ovale, à l’intérieur duquel, un néandertalien a placé une esquille plate d’os. Cette action humaine se résume à ce simple apport, mais il accentue l’image d’un « masque » déjà visible naturellement.

Nous pourrions citer encore d’autres exemples attestant de l’ancienneté de l’art préhistorique mais ceux énumérés ici sont significatifs et nous permettent de réfléchir sur ce que nous qualifions d'art…. L’art n’est pas forcément une création à part entière, il est donc important de s’interroger sur sa fonction ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by prehistoart.over-blog.com
commenter cet article

commentaires